CNEAP IFEAP TICEUR WEBMAIL
... CNEAP :

Découvrez les vidéos formations sur la chaîne YouTube du CNEAP !

Concours prairies du GNIS

Cette année, les étudiants de BTS ACSE du Lycée Touscarats remportent le 2ème prix ! félicitations à eux pour leur travail approfondi

Étudier le système fourrager d'un élevage, en identifier ses points faibles et proposer des améliorations concrètes, tel a été le défi lancé aux étudiants de BTS ACSE - Analyse, Conduite et Stratégie des Entreprises agricoles du Lycée Touscayrats de verdalle (81)

 

Par binôme, les étudiants de BTS ont questionné des éleveurs afin de réaliser une étude du système fourrager. Leurs projets ont ensuite été évalués par un jury de professionnels composé de techniciens de chambres d'agriculture et d'éleveurs dans le cadre du concours prairies organisé par le GNIS - Groupement National Interprofessionnel de la Semence au niveau national.

 

Un 2ème prix pour une modification de la nature des prairies sur un élevage bovin viande

 

Elisa Charlet et Eloïse Lamendour ont consacré leur étude à un élevage de vaches allaitantes du piémont de la Montagne Noire. L'alimentation est principalement basée sur l’herbe avec un recours important au pâturage. Il s’agit là d’une décision majeure des agriculteurs qui sont pluriactifs et ont ainsi pour impératif de limiter leur temps de travail. L'exploitation fonctionne bien avec de bons résultats techniques mais l’analyse des étudiantes a montré la fragilité du bilan fourrager.

 

Objectif des étudiantes : sécuriser le bilan fourrager

 

Les prairies temporaires actuelles sont essentiellement composées de prairies multi-espèces pérennes avec des rendements moyens pour ce type de cultures. Malgré les atouts de ces surfaces fourragères, les étudiantes ont proposé de remplacer une partie de ces praires de longue durée par des prairies plus productives associant ray-grass d’Italie et trèfle violet. Bien que la pérennité de ces praires soit plus faible, les parcelles ainsi ensemencées permettront aux éleveurs de produire plus de stocks de fourrage assurant ainsi leur autonomie fourragère.

Cette proposition a été récompensée par un 2ème prix au concours prairies du GNIS.

 

Un exercice difficile mais formateur

 

Chacun des groupes d’étudiants a eu l’occasion de partir à la rencontre d’éleveurs, d’étudier le fonctionnement d’exploitations et de s’interroger sur l’opportunité d’en modifier la conduite : un exercice difficile mais formateur. Les connaissances en agro-écologie et en zootechnie des étudiants ont été mobilisées à cette occasion !

Publié le 08 février 2017