CNEAP IFEAP TICEUR WEBMAIL
... CNEAP :

Découvrez les vidéos formations sur la chaîne YouTube du CNEAP !

Le droit des femmes

Un combat pour l’humain, un combat de lycéens ! Samedi 26 mai avait lieu le vernissage d'une exposition sur le droit des femmes. Zoom sur ce remarquable travail orchestré par les apprenants et les équipes du Lycée Kerplouz

Ce samedi 26 mai a eu lieu au Lycée Kerplouz La Salle d’Auray (56) une manifestation exceptionnelle, point d’orgue d’un projet initié il y a plusieurs mois. Ce projet, impulsé par Noémie Marcomini, enseignante d’ESF, a nécessité plus d’un an de travail, de réflexion, de préparation et de mise en œuvre pour un résultat remarquable qui aura impliqué l’ensemble des élèves, étudiants et apprentis de l’établissement.


De nombreuses personnalités étaient présentes : Mme Jourda, sénatrice ; M. Pahun, député ; Mme Patault, vice-présidente du conseil régional ; Mme Hulaud, conseillère régionale ; Mme Solère, directrice de cabinet de la préfecture de Vannes ; Mme Venant, déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes ; des chefs d’établissements, représentants locaux, parents et élèves.


Comme l’a souligné Jacques Jaffré, directeur de l’établissement, lors de l’accueil du public présent pour cette inauguration, « cette action s’inscrit, dans la suite logique de la campagne de sensibilisation menée par le conseil régional de Bretagne auprès des apprentis afin de faire tomber les préjugés sexistes quant au choix des métiers, campagne pour laquelle le Lycée de Kerplouz avait témoigné ».


Noémie Marcomini, enseignante d’ESF, est partie de plusieurs constats. Le lycée accueille autant de garçons que de filles, mais la répartition est inégale selon les filières d’enseignement. Quand les garçons s’orientent vers la filière Paysage, les filles se dirigent plus vers la filière Services aux personnes et aux territoires … Si l’équipe du lycée se réjouit de cette parité filles/garçons dans un lycée d’enseignement agricole, elle a conscience que les mentalités doivent encore à évoluer.


Lors de son discours d’accueil, Jacques Jaffré a mentionné la dernière Une du magazine Le Point qui titre « Les garçons sont-ils dépassés ? ». Un titre qui interpelle car il est inhabituel, et, pourtant il semble être le reflet de plusieurs constats allant dans ce sens : Les filles arrivent en tête de classe aux examens du BEPC, du Bac et dans le supérieur … avec 22 points d’avance à l’écrit, 2 en sciences et 6 en maths. C’est bien ! Mais pourquoi cela devrait-il surprendre ?!? Preuve que les mentalités ont encore du chemin à faire pour évoluer. On constate malgré tout une tendance à l’évolution des regards.


Le travail réalisé par Mme Marcomini et l’ensemble des élèves est un réel exemple de cette avancée ! Associés au Lycée Dugesclin de Vannes - un lycée professionnel proposant des formations en lien avec les métiers d’art - les élèves ont travaillé de concert sur cette thématique du droit des femmes et sa mise en image et en texte. Les panneaux réalisés par les élèves du Lycée Dugesclin ont ainsi sublimé le travail de recherche et de réflexion des élèves du Lycée de Kerplouz.


L’exposition intitulée « Le droit des femmes » a donc été présentée au public et a fièrement mis en valeur le fruit du travail d’une centaine d’élèves et étudiants du lycée, de la filière SAPAT à la filière Aménagement Paysager.


Les enseignants ont pu, au cours de cette année, échanger et travailler avec les élèves sur la place de la femme à travers l’histoire, le parcours pour l’accès aux droits et les interrogations et espoirs de chacun et chacune.


A travers cette exposition, les élèves et étudiants ont présenté une vingtaine de panneaux allant de la présentation de personnages clés ayant combattus pour l’égalité. Ils ont questionné et se sont questionnés sur la situation actuelle, ont réfléchi à la définition du féminisme, aux préjugés, à la tenue « correcte » exigée à l’école etc.


Les invités ont pu découvrir cette exposition à l’occasion d’une déambulation parfaitement orchestrée dans le parc du lycée. Noémie Marcomini a pris le temps de présenter et d’expliquer les panneaux, leur enchaînement et le sens du message de chacun d’entre eux. Chacun a pris la mesure du travail de recherche et de restitution fourni par les élèves.


La visite s’est poursuivie par la découverte d’un magnifique jardin paysager, réalisé par quatre étudiants de BTS Aménagement Paysager. Véritable ode aux droits des femmes, ce jardin est une invitation à la réflexion au travers d’une galerie de portraits, l’évocation au sol d’une série de dates, de noms ou encore de mots clés en lien avec l’égalité femme/homme avant d’arriver au départ d’une rivière sèche, favorisant le repos et le cheminement de la pensée. Les élus, représentants de notre société et garants du principe d’égalité entre citoyens et citoyennes, ont planté un arbre à mouchoirs, symbole des larmes versées au nom du combat pour le droit des femmes.


A l’issue de ce parcours symbolique, un arbre fictif accueille les messages des élèves, étudiants, personnels du lycée et invités et marque, par sa présence la volonté de tous de garantir à chacun la liberté qui lui est due.


La manifestation a été un réel succès et l’aventure n’est pas terminée !
Cette exposition reste ouverte au lycée pendant quelques semaines et parcourra ensuite différents établissements scolaires, médiathèques ou encore galeries d’exposition.


Ici et ailleurs, le combat continu.
Pour la liberté, l’égalité et l’HUMANITE.


N’hésitez pas à pousser les grilles du lycée pour découvrir, niché au sein du parc verdoyant cet écrin paysager ! https://www.kerplouz.com 

Publié le 28 mai 2018