CNEAP IFEAP TICEUR WEBMAIL
... CNEAP :

Découvrez les vidéos formations sur la chaîne YouTube du CNEAP !

Le ministre à Pierrefonds

A l’occasion de la rentrée scolaire, Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt est venu à la rencontre des élèves, étudiants et équipes de l’Institut Privé Charles Quentin de Pierrefonds

Sous un soleil radieux, le ministre a tout de suite noté l’incroyable beauté des lieux et de l’environnement dans lequel est situé l’Institut Privé Charles Quentin de Pierrefonds (60). En effet, l’établissement offre une vue imprenable sur le château de Pierrefonds. Construit à la fin du XIV° siècle par le duc Louis d’Orléans, le château est démantelé au XVIIe et se trouve à l’état de ruines lorsque Napoléon III décide d’en confier la reconstruction à l’architecte Eugène Viollet-le-Duc qui met en pratique ses conceptions architecturales pour en faire un château idéal tel qu’il aurait existé au Moyen Âge. Le site de l’Institut abrite également un château ainsi que l’ancienne église, aujourd’hui, complètement intégrée au site. Les élèves disposent ainsi d’un environnement historique et paysager exceptionnel. Ce que n’a pas manqué de souligner le ministre !

 

Etaient notamment présents, Philippe Vinçon, DGER, Annick Baille, conseillère technique du ministre, Didier Martin, Préfet de l'Oise, Michel Francaix, Député de l'Oise, Ilham Alet et Jean Desessart, conseillers départementaux, Michèle Bourbier maire de Pierrefonds, Laurent Bonnet, directeur régional de la DRAAFdirection régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt, Bénédicte Lenormand, directrice de l’enseignement catholique de l'Oise, François Paliard, président du CNEAP, et Philippe Poussin, secrétaire général.

 

Accueilli par Frédéric Altazin, président de l’Institut et Hervé Flichy, directeur, la délégation ministérielle et les nombreuses personnalités politiques et institutionnelles locales présentes ont suivi un parcours qui leur a permis de découvrir les spécificités et les aménagements de l’Institut.

 

A commencer par le parcours forestier présenté par Saïd Belkacem, responsable du BTS Technico-Commercial et enseignant au sein de la filière forêt bois. Initié par l’Institut, les étudiants de BTS TC, produits de la filière forêt bois, avec le concours financier du Conseil Départemental de l’Oise et le Crédit Agricole Brie Picardie, ce parcours constitue aujourd’hui un outil pédagogique de référence pour les étudiants de la filière Forêt Bois.

 

Après cette première rencontre, direction le bâtiment Douglas pour rencontrer Valérie Faquet, Responsable de la Vie Scolaire de jour - l’occasion de rappeler l’importance de cette vie scolaire au sein de l’enseignement agricole - puis les élèves de 3ème et leur enseignante Clarisse Baurin qui a beaucoup contribué à la mise en place de la réforme du collège, réfome qui concerne les classes de 4ème et 3ème de l’Enseignement Agricole. A cette occasion, le ministre a encouragé les élèves, quelque peu intimidés et leur a souhaité une belle année à l’image de la devise que les élèves ont adopté pour cette année : « Persévérance et courage ».

 

A la sortie de ce bâtiment, c’est un joyeux bain de foule qui attendait le ministre et sa délégation. En effet, profitant de l’intercours, les élèves ont eu l’occasion de se positionner sur le parcours du ministre, de le saluer, d’échanger et pour certains audacieux de le solliciter pour un autographe ou un selfie, ce que le ministre a fait avec plaisir. Stéphane le Foll a également pris le temps de s’intéresser aux parcours des jeunes. Certains ont déjà une idée bien précise de leur avenir : intégrer un BTS, une école d’ingénieur, reprendre l’exploitation de leurs parents ou intégrer une école vétérinaire. Tous en tout cas avaient l’air très heureux de l’opportunité de cette rencontre.

 

Frédéric Altazin et Hervé Flichy ont ensuite invité Stéphane Le Foll à rejoindre l’amphi où Hervé Le Pape, responsable de la section BTS accueillait les étudiants à l’occasion de leur rentrée officielle. Hervé Le Pape a présenté les différents parcours post-bac et parler des projets alliant adaptation et perspective. Trois témoignages d’étudiants ont appuyé cette présentation et permis au ministre de reprendre cette idée de la nécessaire adaptation de l’enseignement agricole au monde agricole et plus largement du monde agricole à l’économie mondiale.

 

Faisant référence aux différentes crises passées et récentes vécues par le monde agricole, il a rappelé l’importance pour l’agriculture française de maximiser le potentiel des exploitations agricoles afin d’accroitre les performances économiques. Cet accroissement doit permettre de diminuer les charges et donc d’être plus compétitif au niveau mondial. Pour S. Le Foll, cette mutation est un enjeu majeur pour les futurs agriculteurs ; message bien reçu par les étudiants.

 

Pour conclure, le ministre a rappelé que l’enseignement agricole offre un maximum de capacités et de potentialités pour que les élèves réussissent. Là encore un message entendu !

 

Hervé Flichy a vivement remercié le ministre de sa venue et de l'intérêt qu'il a porté à l'établissement. Puis François paliard, président du CNEAP a pris la parole. Dans son adresse au ministre il a insisté sur la volonté du CNEAP à avancer sur les dossiers et à travailler en bonne intelligence avec son ministère de tutelle. S. Le Foll l'a assuré de cette conjointe volonté, rappelant, à cette occasion la signature prochaine de l'avenant au protocole de 2013.

 

L’Institut Charles Quentin en chiffres :

  • Site de 13 ha boisé à près de 70%, mais de fortes pentes, entièrement clos de murs
  • 227 élèves (170-75%) et étudiants (57-25%)
  • 70% d’internes – 96% internes ou demi-pensionnaires
  • 1/3 de filles et 2/3 de garçons
  • 1 classe de 4ème, 2 classes de 3ème, 2 classes de 2nde, bac S et bac STAV, BTS APV et TC (2 champs professionnels PAB et P2FB)

Retrouvez, ci-dessous, les allocutions des différents intervenants :

Publié le 14 septembre 2016