CNEAP IFEAP TICEUR WEBMAIL
... CNEAP :

Découvrez les vidéos formations sur la chaîne YouTube du CNEAP !

Vous avez dit bûcheron ?

Les élèves de Bac Pro Forêt expliquent leur métier au travers d’une séance de Travaux Pratiques … de quoi se faire une idée précise de ce métier passionnant !

Que n’a-t-on pas entendu sur le métier du bûcheron et sur la formation à ce métier de la forêt : assassin ici parce qu’ils coupent des arbres, hommes des bois là parce qu’ils travaillent isolés en forêt, rustres parce qu’ils passent souvent des heures isolés dans le bruit de leur tronçonneuse et trop souvent donc, des remarques péjoratives… De même, les formations à ce métier ont-elles aussi été décriées, montrées comme dangereuses, trop difficiles ou sans débouchés…

Et pourtant, ces tristes clichés sont loin d’une réalité qu’il convient de comprendre et que les séances de Travaux Pratiques effectués au LAP de Poisy-Chavanod-Sevrier (74) montrent bien. Aujourd’hui, le métier de bûcheron n’est plus réservé à celui qui veut vivre seul au fond des bois. C’est un métier multiple dont les débouchés existent car on en manque en France, et dont les diversifications sont nombreuses : bûcheron et exploitant forestier, bûcheron élagueur, bûcheron spécialisé dans les abattages difficiles, ouvrier forestier spécialisé sur les travaux sylvicoles, bûcheron en travaux acrobatiques…

Et pour cela, la formation doit être à la hauteur et révèle parfaitement les compétences que doivent aujourd’hui avoir les jeunes qui veulent se spécialiser dans ce métier. Ainsi, lors d’une séance de travaux pratiques sur les pentes de la montagne du Semnoz, les élèves de terminale Bac Pro Forêt ont à nouveau pu en voir les difficultés et les atouts :

  • Car ces séances de TP en Bac Pro forêt, c’est d’abord de la sécurité, par la réalisation de fiches chantiers, par des consignes précises et apprises progressivement, par un port d’équipements de protection individuelle adaptés et obligatoires pour chaque élève...
  • Car ces séances de TP en Bac Pro forêt, c’est aussi des apprentissages techniques, différents sur chaque chantier, allant d’un abattage simple à des abattages plus compliqués, par des techniques d’entailles inversées par exemple et donc une pédagogie adaptée alliant démonstration et mise en pratique.
  • Car ces séances de TP en Bac Pro forêt, c’est un apprentissage de l’autonomie, avec des arbres souvent éloignés les uns des autres et des zones d’intervention distinctes pour chaque groupe d’élèves pour assurer la sécurité de tous.
  • Car ces séances de TP en Bac Pro forêt,  c’est aussi un apprentissage de l’entraide, lorsque le copain a coincé sa tronçonneuse, lorsque l’on doit être deux pour abattre un arbre, l’un avec la machine, l’autre avec les coins et un merlin…
  • Car en outre, ces séances de TP en Bac Pro forêt, c’est apprendre l’effort, lorsqu’il faut parcourir la coupe avec tronçonneuse, merlin, compas, bidon d’essence…
  • Car de même ces séances de TP en Bac Pro forêt, ce sont souvent de jolis cadres de travail, ce jour-là face au Mont-Blanc, c’est encore une ambiance particulière et une motivation collective au travail, ce sont des enseignants qui travaillent au côté des élèves, c’est un pique-nique en commun toujours apprécié, ce sont des souvenirs uniques et marquants…
  • Car enfin, ces séances de TP en Bac Pro forêt ne s’arrêtent jamais car elles servent aussi de base à des cours, à des exercices, et finalement à des mises en situation professionnelle…


Alors oui, le bûcheronnage est un métier dur mais c’est un métier qui a évolué, aujourd’hui de plus en plus technique, aujourd’hui attachant une importance première à la sécurité, aujourd’hui mieux payé lorsque les chantiers sont spécifiques, mais un métier qui reste à défendre et à mieux valoriser.

Car c’est aussi un métier qui nécessite de plus en plus de connaissances et surtout qui véhicule encore de nombreuses valeurs toujours utiles aux jeunes et même à ceux qui, un jour événtuellement, décideront de se réorienter. 

Et ce sont ces valeurs, qui à chaque séance, sont les dénominateurs communs des chantiers réalisés, pour les enseignants comme pour les élèves…

Publié le 10 avril 2013