CNEAP IFEAP TICEUR WEBMAIL
... CNEAP :

Découvrez les vidéos formations sur la chaîne YouTube du CNEAP !

Anglais ? Espagnol ? les deux !

Pourquoi choisir ? Travail sur soi, travail en groupe, travail de groupe et volonté de chacun ! Voilà tout ce qu'il a fallu pour voir aboutir un beau projet théâtral et linguistique !

Les élèves de Seconde générale et technologique du LEAP Pommerit de Pommerit Jaudy (22) ont une nouvelle fois cette année  plongé, le temps d’une semaine, dans un bain linguistique et théâtral.

 

Claire Munier,  professeur de langues vivantes, porteur de ce projet précise que des actrices et metteur en scène boliviennes et anglaises ont accompagné les élèves tout au long de cette aventure théâtrale. En effet, durant une semaine complète les élèves ont eu l'occasion de pratiquer anglais et espagnol en créant des scénettes sur le thème de la mondialisation en vue d’une représentation qui a eu lieu à la veille des vacances de la Toussaint, en présence des élèves, des enseignants et des parents invités à cette occasion. La représentation était également ouverte au public extérieur.

 

Lors de la préparation, les élèves ont beaucoup travaillé leur gestuelle et peaufiner l’art de poser sa voix et son corps devant un public. « Nous sommes partis de zéro, et avons tout créé avec les élèves en une semaine ! Notre point de départ : la version originale de Cendrillon … objectif : en faire une version télé-réalité mondiale, avec des jeunes filles venant des quatre coins de la planète. Au fond, elles se ressemblent toutes … sauf Cendrillon. Un conte moderne, humoristique, écrit et joué en anglais par les élèves ! », explique Suzy Taylor, intervenante de la compagnie V.O de Saint-Brieuc.

 

« Les élèves avaient auparavant écrit leurs sketchs en espagnol. Avec l’aide de leur professeur, ils ont travaillé ensemble sur les différents aspects de la mondialisation. Les jeunes ont choisi de lier évolution et mondialisation. Au final on constate que si les marchandises circulent librement, il n'en est pas de même pour les personnes. « Les élèves se sont donc interrogés sur cette injustice », précise Tamara Scott, intervenante de la compagnie Peu Importe, basée à Marseille mais mobile sur toute la France.

 

Avec enthousiasme, les lycéens ont répété leurs textes en petits groupes.
« Cette semaine d'expression linguistique et théâtral que le lycée réitère depuis trois ans permet une nette progression des élèves en langue, et amène les groupes à mieux se connaître en se découvrant au travers d'un projet commun », souligne Claire Munier.

Publié le 10 avril 2013