CNEAP IFEAP TICEUR WEBMAIL
... CNEAP :

Découvrez les vidéos formations sur la chaîne YouTube du CNEAP !

En forêt

Pour comprendre un milieu, quoi de mieux que de s'y rendre ! Des élèves de Bac STAV sont donc allés à la rencontre d'un expert forestier en forêt de Hunaudaye

Des élèves de Bac Technologique STAV - Sciences et Technologie de l’Agronomie et du Vivant, option « aménagement et valorisation des espaces » du Pôle de formation La Ville Davy de Quessoy (22) ont passé une journée avec des professionnels de la filière forestière.

Cette option permet aux lycéens d’approfondir les connaissances technologiques liées à l’un des quatre supports : espaces naturels, milieux hydrauliques, espaces paysagés et espaces forestiers. C’est l’étude de ce dernier domaine qui était au cœur de cette journée.

 

Direction la forêt de La Hunaudaye avec Eric Boitin, expert forestier, pour découvrir ce massif de près de 600 hectares dont il a en charge la gestion.
Les feuillus y sont majoritaires et sont accompagnés de quelques résineux. La visite de ce massif, exploité en futaie irrégulière selon un plan de gestion précis, a permis aux lycéens d’observer et de comprendre les apports théoriques abordés précédemment en cours avec leur enseignant : futaie, taillis, coupe rase, régénération naturelle, martelage, bois d’œuvre, bois énergie, gélivure, cloisonnement d’exploitation… et de nombreux autres termes techniques seront maintenant liés aux observations faites sur le terrain.

Mais quand les billes sont stockées « bord de route » quelles sont leurs destinations ? 
Pour le savoir, direction la société Hamon à Merdrignac. François Martinez, acheteur dans l’entreprise, a présenté cette société familiale créée en 1957 et ses trois activités principales :

  • l’exploitation forestière,
  • le sciage pour la menuiserie et charpente et
  • la fabrication de palettes et d’emballages bois. 

C’est un effectif de 55 personnes qui transforme 37500 m3 de grumes par an, des résineux uniquement. L’achat « bord de route » auprès d’exploitants forestiers représente 40% de l’approvisionnement.

 

Du déchargement au produit fini, les lycéens ont pu découvrir avec étonnement les différentes étapes : scie de tête et de reprise, délignage, découpe des planches, tri…
Toutes ces opérations sont connectées au réseau informatique en temps réel et toujours en lien avec les commandes en cours de réalisation. La fabrique de palettes hors standard et des différents emballages bois sur une chaîne robotisée, les séchoirs, le système de traitement des bois…
Très facile de comprendre également que la logique de valorisation optimale de la matière première et des sous-produits est un objectif de l’entreprise : pour preuve, ce camion en cours de chargement de sciure qui sera utilisée dans une autre entreprise fabriquant des panneaux de bois aggloméré.

Journée riche qui permet de comprendre que la forêt bretonne a de l’avenir si sa gestion s’adapte aux besoins des professionnels.
« La filière bois, au niveau national, emploie plus de main d’œuvre que la filière automobile !!! ».

 

Cette remarque faite par les deux professionnels rencontrés au cours de la journée, décidera sans doute certains jeunes déjà passionnés par ce milieu, à poursuivre des études en lien avec la filière forestière !  

Publié le 09 juillet 2013