CNEAP IFEAP TICEUR WEBMAIL
... CNEAP :

Découvrez les vidéos formations sur la chaîne YouTube du CNEAP !

Tester nos 80 ans !

Pour mieux comprendre les effets du vieillissement, des élèves de Bac Pro SAPAT ont vieilli de plusieurs années, en quelques secondes, simplement en enfilant une combinaison particulière

Les élèves de Première Bac Pro SAPAT - Services Aux Personnes et Aux Territoires du LEAP BeauSoleil de Céret (66) ont vécu une expérience très instructive et peu banale dans le cadre de leur formation.
Grâce à un équipement particulier, les élèves volontaires ont pu se mettre dans la peau d’une personne âgée et ressentir ainsi ce qu’elle vit, dans son corps au quotidien, lorsqu’elle est atteinte de différentes affections liées son âge.

Encadrés par les enseignantes d’ESF - Economie Sociale et Familiale, et en partenariat avec l’ADHAP, association de services et d’aide à domicile, les élèves ont abordé le thème de la bientraitance dans les métiers du service à la personne. Trois ateliers leur ont permis de bien comprendre les enjeux de ce thème qui revient régulièrement dans l’actualité.

Le responsable de l’ADHAP a tout d’abord rappelé aux élèves, les qualités et les compétences nécessaires pour travailler dans les services à la personne. Les élèves, dont certains se destinent à travailler avec des personnes âgées ont été très réceptifs et les échanges ont été fournis, preuve que les questions sur ce thème sont nombreuses et qu’il est important d’avoir des professionnels à l’écoute pour y répondre.

Suite à cette première rencontre, des élèves volontaires ont accepté d’endosser une « combinaison de vieillissement » simulant les handicaps les plus courants d’une personne âgée : perte d’équilibre, raideurs, baisse de l’audition et de la vision ….
Les élèves ont été invités à effectuer des gestes simples de la vie courante : se déplacer, se servir un verre d’eau, se lever…
Ceux qui se sont prêtés au jeu, ont exprimé leur étonnement et ont pris pleinement conscience des difficultés liées à l’âge ou au handicap, et des dangers pour un professionnel d’une maltraitance passive, c’est-à-dire involontaire.

Riches de ces échanges et de ces constats, les élèves ont travaillé à la création d’une affiche pour la promotion de la bientraitance. Les différentes productions, une fois finalisées, seront présentées à l’ADHAP et pourront servir à une prochaine campagne de sensibilisation.

Ces rencontres et ces échanges empreints d’une grande humanité ont grandement satisfaits les élèves, et les ont également rassurés sur leurs capacités à exercer ces métiers des services à la personne.

Publié le 03 octobre 2014