CNEAP IFEAP TICEUR WEBMAIL
... CNEAP :

Découvrez les vidéos formations sur la chaîne YouTube du CNEAP !

Obligations de Service Rentrée 2014

La pression faite auprès du ministère par une organisation représentant des enseignants sur les obligations de services des maitres oblige le CNEAP à faire une mise au point et à préciser la lecture qu’il convient de faire des textes.

Nous avons donc transmis aux établissements une note (pdf téléchargeable ci-dessous)  donnant notre lecture de ces textes dont, rappelons-le, certains constituent pour nous le fondement de l’organisation pédagogique de nos établissements : il s’agit de la loi de 1984 et des décrets d’application et plus précisément, pour le sujet qui nous concerne, le décret 89-406.

 

Ces textes sont clairs dans le sens où ils créent des obligations de part et d’autre, tout en laissant la liberté éducative de tous les établissements s’exercer dans le cadre du projet éducatif de chaque établissement. C’est en tout cas dans cet esprit que les signataires de l’époque les avaient pensés.

 

Il importe peu que certaines déclarations polémiques tentent de faire oublier l’esprit d’origine et l’intérêt des jeunes dont il n’est d’ailleurs jamais question dans les incantations faites.

 

L’enseignement catholique agricole pense que le dialogue au sein des équipes pensé dans le contexte d’une autonomie de l’établissement (et il n’y a rien de contradictoire, tout au contraire !!) prévaut sur des textes cadres (circulaires, notes de service, …) par trop contraignants et de fait désengagés de la réalité éducative vécue dans les établissements.

 

Nous sommes en réalité dans deux projets de société : un cadre unique et nivelant pour tous, quelle que soit la situation, ou bien au contraire, un vrai travail de terrain cimenté par un dialogue social vivant et pragmatique résolument tourné vers l’avenir.

Nous attendons le courage politique pour choisir entre ces deux projets.


Ne désespérons pas : le changement opéré au cabinet en la personne d’une nouvelle conseillère auprès du ministre, Annick Baille, est peut-être le signe attendu. Le RDV qu’elle a sollicité auprès de nous apportera la réponse. Il est prévu le 10 juillet prochain.

Publié le 02 septembre 2015