CNEAP IFEAP TICEUR WEBMAIL
... CNEAP :

Découvrez les vidéos formations sur la chaîne YouTube du CNEAP !

FAFSEA-CNEAP : trouver des solutions

Le financement des contrats de professionnalisation en lien avec le FAFSEA pose depuis plusieurs mois des difficultés pour lesquelles le CNEAP a tenté de trouver des réponses pendant l’année 2014.

Le maintien du financement de la totalité des projets déposés par les centres de formation du CNEAP n'a pas pu être assuré dans le contexte budgétaire difficile actuel, notamment pour l’année 2014. Le CNEAP a convenu que chaque établissement transmette au FAFSEA -Fonds Assurance Formation Salariés Entreprises Agricoles- les données concernant les cursus et effectifs minimum permettant de sauvegarder ou de maintenir la ou les filières en contrat de professionnalisation (en BTSA et en niveau IV). La volonté exprimée de part et d’autre et en particulier du FAFSEA, était de trouver une solution transitoire pour passer ce cap difficile.

« En avril, dans un courrier au FAFSEA expliquant la nécessité d’apporter une réponse, même partielle à ces demandes, nous avons plaidé pour le fait qu’une décision plus favorable que le refus systématique, de façon exceptionnelle et transitoire, permettrait aux  établissements de maintenir un outil de formation dans la mesure où il répond aux attentes de leur territoire et permet la qualification attendue de ses acteurs. Nous n’avons reçu aucune réponse de la part des instances nationales du FAFSEA, et ce malgré les très nombreuses relances  faites aussi bien par mail que par téléphone, » regrette Philippe Poussin, secrétaire général du CNEAP.

Bien conscient que le FAFSEA ne peut changer totalement ses priorités nationales ni celle du Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP), le CNEAP est choqué par ce silence et par les nombreux refus de prise en charge émis au cours de l’été vers les établissements. Ce contexte, différent entre les régions, met des jeunes et des entreprises dans des situations inacceptables, à quelques jours de la rentrée scolaire.
« Nous allons très officiellement, en saisissant les partenaires professionnels, ré-interpeller le FAFSEA. En effet  nous savons qu’à défaut de financement, les centres de formation ne peuvent plus assurer à la rentrée certains cursus (BTSA, notamment mais aussi certains CAPA) en formation continue. Plus grave, la non-ouverture en 2014 peut remettre en cause les possibilités de réouverture ultérieure ainsi que la cohérence de la filière dans son ensemble. Cette situation est de nature à dissiper des investissements humains et financiers qui y sont associés,» commente Philippe Poussin.

Il est souhaitable de construire pour 2015 des bases meilleures avec plus d’anticipation. Notre fédération souhaite
-    Normaliser les relations avec le FAFSEA national en mobilisant aussi les représentants professionnels : FNSEA, UNEP,… « Nous  sommes déterminés à construire une dynamique d'échanges et de concertation régulière avec le FAFSEA, celle qu'appelle une logique de partenariat.   Notre démarche s'inscrit dans cette perspective
-    Engager une méthodologie d’investissement plus globale en région pour mieux appréhender certes les stratégies du FAFSEA, mais aussi des autres acteurs régionaux en charge du financement  et de la décision des actions de la professionnalisation sous différents modes (contrat professionnalisation, apprentissage,…) en cohérence avec un pilotage national des financements de la formation continue.  La construction de relations régulières avec les partenaires professionnels à tous les niveaux est essentielle.
-    Travailler à l’ingénierie de nos offres internes pour gagner en résultats de sélection au regard des critères retenus  par le FAFSEA : liens formalisés avec l’entreprise, période d’essai, formation des tuteurs, démarche formalisée de positionnement des candidats,…
« Si nous perdons des points sur l’âge, le statut, la formation initiale du candidat », il n’en demeure pas moins que nous devons rendre plus visible notre ingénierie d'accompagnement des contrats de professionnalisation en étroite dynamique avec les entreprises, » conclut le secrétaire général du CNEAP.

 

Publié le 02 septembre 2015