CNEAP IFEAP TICEUR WEBMAIL
... CNEAP :

Découvrez les vidéos formations sur la chaîne YouTube du CNEAP !

Au pays des camélidés

Au cœur de la Drôme, élèves et étudiants ont découvert l'élevage des camélidés grâce à Bernard Faye, spécialiste de cet élevage émergent

Jeudi 05 avril, au Lycée Drôme Provençale de Saint Paul Trois Châteux (26), se tenait la première édition de la journée "filières émergentes" !

Les élèves et étudiants des classes de Bac STAV et de BTSA Productions animales ont assisté à une conférence donnée par Bernard Faye, camélologue - comprenez spécialiste du chameau ! - expert auprès de la FAO, chercheur au CIRAD, le Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement et fondateur de l'ISOCARD (International Sociéty for Camelid Research and Development).
Une dizaine d'éleveurs de lamas et alpagas (qui sont aussi des camélidés) de toute la France, avaient également fait le déplacement.

L'élevage camelin est très peu présent en France. Mais on compte près de 30 millions de camélidés dans le monde, et cette filière pourrait bien se développer à l'avenir
Le chameau est un animal exceptionnel en termes de résistance et de frugalité. Il accompagne l'aridification et ses zones d'élevages s'étendent avec le réchauffement climatique.... Il est capable de vivre et de produire là où les autres animaux meurent.
Le lait de chamelle, non content de ne pas être allergène comme celui de vache, a également des vertus sanitaires reconnues. Aux États-Unis, il est par exemple utilisé pour soigner les enfants autistes.
La viande de chameau est l'une des moins grasse et des plus riche en acides aminés essentiels.

La conclusion de cette rencontre revient à Hugues Calvin, enseignant en zootechnie au lycée Drôme provençale : "Nos élèves devront changer de métier de multiples fois au cours de leur vie. Ils exerceront probablement des métiers qui n'existent pas encore. Il est essentiel de cultiver leur ouverture d'esprit, leur curiosité, leur adaptabilité et leur perméabilité à l'innovation. C’est l'enjeu de journées comme celle-là. "

Publié le 12 avril 2017